CONNAISSEZ LES SIGNES AVANT-COUREURS :

EST-CE UNE CRISE CARDIAQUE?

Principaux points à retenir

LES SYMPTÔMES DE CRISE CARDIAQUE VARIENT D’UNE PERSONNE À L’AUTRE

Une gêne (serrement, sensation de pression ou de plénitude ou douleur) au milieu de la poitrine qui dure plus de quelques minutes ou qui disparaît et qui réapparaît est un symptôme caractéristique de la crise cardiaque.

DIFFÉRENCE ENTRE LES BRÛLEMENTS D’ESTOMAC ET LA CRISE CARDIAQUE

Si la douleur semble être plus intense ou différente que celle des brûlements d’estomac que vous avez habituellement, vous devez appeler le 911 immédiatement et croquer (ou écraser au préalable) deux comprimés d’ASPIRIN® à 81 mg. Informez les services d’urgence que vous avez pris ASPIRIN® à 81 mg.

ÉCOUTEZ VOTRE CORPS

Vous connaissez votre corps et savez reconnaître les signes que quelque chose ne va pas. Faites confiance à votre instinct. Lorsqu’il est question de la santé de votre coeur, mieux vaut prévenir que guérir.

Les crises cardiaques ne se présentent pas nécessairement comme on le croit; il est important de savoir ce qui se passe vraiment.

N’ignorez pas les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

  • Pression, serrement ou lourdeur dans la poitrine : La plupart des crises cardiaques sont associées à de la douleur ou à une gêne à la poitrine qui dure plus de quelques minutes ou qui disparaît et réapparaît.

  • Fatigue extrême : Une sensation de fatigue inhabituelle ou extrême qui dure plusieurs jours, voire plusieurs semaines, peut être un signe de problème cardiaque. Ce symptôme est plus fréquent chez les femmes.

  • Évanouissement et vertige : Cette sensation peut être associée à des étourdissements, une faiblesse extrême ou l’anxiété.

  • Nausées : Une sensation de maux d’estomac peut être associée à un problème cardiaque.

  • Douleur aux épaules, au cou, à la mâchoire ou aux bras : Signalez à votre médecin tout symptôme inhabituel touchant le haut du corps.

  • Essoufflement, avec ou sans douleur à la poitrine : Les personnes qui font une crise cardiaque peuvent avoir de la difficulté à respirer sans aucune raison apparente.

  • Transpiration : Elle peut se rapprocher des bouffées de chaleur hormonales ou des sueurs nocturnes.

S’agit-il de brûlements d’estomac ou d’une crise cardiaque?

Le signe le plus fréquemment associé à la crise cardiaque, chez les hommes comme chez les femmes, est la douleur à la poitrine. Cependant, il n’est pas toujours facile de déterminer s’il s’agit d’un signe d’indigestion ou de crise cardiaque.

Si la douleur ressemble à celle des brûlements d’estomac, mais qu’elle est plus intense ou différente de celle que vous ressentez habituellement, faites appel aux services d’urgence, surtout si vous ressentez d’autres symptômes comme l’essoufflement, la transpiration, les étourdissements, les nausées ou une douleur qui irradie dans l’épaule et le bras.

Il vaut mieux porter attention lorsque quelque chose ne va pas. Il est préférable de se rendre au service des urgences pour vous assurer que ce ne sont que des brûlements d’estomac plutôt que d’ignorer les symptômes et apprendre plus tard que vous aviez un problème grave.

Crises cardiaques chez les femmes

Une Canadienne meurt d’une maladie cardiaque toutes les 20 minutes. Sur une vie entière, les maladies cardiaques emportent cinq fois plus de femmes que le cancer du sein.

Si la maladie cardiaque est au deuxième rang des principales causes de décès chez les Canadiens et les Canadiennes, les deux sexes présentent quand même certaines différences. Chez les femmes, les crises cardiaques surviennent environ 10 ans plus tard que chez les hommes. De plus, les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de mourir au cours des semaines suivant une crise cardiaque.

Il y a toutefois plusieurs choses que vous pouvez faire pour réduire votre risque de crise cardiaque : faire de l’activité physique, maintenir un poids santé, manger sainement et connaître vos facteurs de risque.