PARLEZ À VOTRE MÉDECIN :

GLOSSAIRE DES TERMES LIÉS À LA SANTÉ CARDIAQUE

Principaux points à retenir

IL EST IMPORTANT DE COMPRENDRE LES TERMES MÉDICAUX

Vous pourrez ainsi mieux comprendre les conseils de votre médecin.

CONNAÎTRE LES TERMES VOUS METTRA EN CONFIANCE

Vous serez plus à l’aise de discuter avec votre médecin si vous utilisez des termes liés à la santé cardiaque.

IL EST NORMAL DE DEMANDER À VOTRE MÉDECIN DE VOUS EXPLIQUER CERTAINS TERMES

Si vous ne comprenez pas un terme, n’ayez pas peur de demander à votre médecin de vous l’expliquer.

Les médecins et les cardiologues utilisent parfois des termes qui sont difficiles à comprendre. Vu l’importance de votre santé, vous devez bien comprendre ce que dit votre médecin pour éviter toute confusion. Voici un glossaire pratique de la terminologie liée à la santé cardiaque souvent utilisée.

Vous connaissez maintenant des définitions qui vous seront utiles lors de vos discussions avec votre médecin.

A

Acide gras trans

Il y a deux grands types d’acides gras trans dans les aliments : ceux qui sont présents naturellement et ceux ajoutés artificiellement. Les acides gras trans présents naturellement sont de sources animales, alors que les acides gras trans artificiels sont créés à partir de procédés industriels. Les acides gras trans font augmenter le taux de cholestérol LDL (« mauvais cholestérol »), ce qui accroît le risque de crise cardiaque et d’AVC.

Analyse du taux d’HbA1c

L’analyse du taux d’HbA1c permet de mesurer la glycémie moyenne des 2 ou 3 mois précédant un prélèvement, et de donner aux patients diabétiques une meilleure idée de l’efficacité de leur traitement contre le diabète.

Analyse sanguine (ou bilan sanguin)

Échantillon de sang prélevé (généralement au niveau du bras) et analysé dans le but de déceler les éventuels déséquilibres ou signes de maladie.

Anévrisme

Dilatation anormale de la paroi d’une artère formant une poche. Son développement peut prendre plusieurs années et augmenter le risque de rupture du vaisseau.

Angine

Douleur à la poitrine provoquée par un apport insuffisant en oxygène au niveau du muscle cardiaque. Le terme « angine » est maintenant utilisé presque exclusivement pour désigner l’angine de poitrine, le terme médical le plus répandu pour désigner une douleur ou un inconfort à la poitrine, généralement provoqué par une maladie coronarienne.

L’angine stable désigne les épisodes de gêne à la poitrine habituellement prévisibles, et qui surviennent à la suite d’un effort ou d’une situation de stress mental ou émotionnel. L’angine instable désigne des épisodes de gêne à la poitrine qui sont imprévisibles et qui surviennent habituellement au repos.

Angioplastie

Intervention effectuée au moyen d’un cathéter, muni d’un ballonnet gonflable installé à son extrémité, pour dilater une artère coronaire dont le passage est rétréci. Cette intervention est aussi appelée ACTP, c’est-à-dire « angioplastie coronarienne transluminale percutanée », ou ICP pour « intervention coronarienne percutanée ».

Anticoagulants

Médicaments servant à faciliter la circulation sanguine dans les veines et les artères et à prévenir la formation de caillots.

Antihypertenseur

1. Qui réduit une tension artérielle anormalement élevée.

2. Médicament permettant de réduire l’hypertension.

Antithrombotique

Médicament utilisé pour prévenir ou empêcher la formation d’un thrombus (caillot de sang présent dans un vaisseau sanguin ou à l’intérieur du coeur).

Arythmie

Problème lié à la fréquence ou au rythme cardiaque, souvent traité par l’installation d’un stimulateur cardiaque.

Athérosclérose

C’est ce qu’on appelle « artères bouchées » dans le langage courant. Cette affection est causée par l’accumulation progressive de plaque dans les artères, qui peut obstruer la circulation sanguine ou se détacher et former un caillot, pouvant par la suite causer un blocage des artères. Le tabagisme, l’hypertension, un taux élevé de « mauvais » cholestérol ou de cholestérol LDL, le diabète et les antécédents familiaux sont tous des facteurs pouvant augmenter le risque de blocage des artères.

C

Caillot sanguin

Masse formée par des constituants du sang à l’intérieur des vaisseaux sanguins.

Cardiomégalie

Augmentation du volume du coeur, généralement due à une hypertension qui oblige le coeur à travailler plus fort, ce qui entraîne un épaississement du muscle cardiaque.

Cardiomyopathie

Terme général pour désigner les maladies du muscle cardiaque (myocarde).

Cardiovasculaire

Terme se rapportant au coeur et aux vaisseaux sanguins de l’organisme. Relatif à l’appareil circulatoire.

Cérébrovasculaire

Qui concerne les vaisseaux sanguins irriguant le cerveau.

Cholestérol

Sustance lipidique faisant partie des éléments qui constituent la couche externe des cellules (membrane cellulaire). Le cholestérol est essentiel à la formation des acides biliaires, des membranes cellulaires, de la vitamine D et de certaines hormones. Le cholestérol n’est pas soluble dans le sang, mais il est transporté par la circulation sanguine tout comme les molécules hydrosolubles que l’on appelle les lipoprotéines. Les lipoprotéines sont caractérisées en fonction de leur densité : les lipoprotéines de haute densité (HDL) et les lipoprotéines de basse densité (LDL).

Cholestérol HDL

Les HDL (lipoprotéines de haute densité) correspondent au « bon cholestérol ». Des valeurs élevées de HDL contribuent à la réduction du risque de maladie cardiaque, alors que des valeurs peu élevées sont associées à une augmentation du risque.

Cholestérol LDL

Les LDL (lipoprotéines de basse densité) correspondent au « mauvais cholestérol ». Des valeurs élevées de LDL sont associées à une augmentation du risque de maladie cardiaque.

Cholestérol total

Le cholestérol total correspond à la somme des valeurs de HDL, LDL et VLDL.

Crise cardiaque

Mort du tissu cardiaque causée par une interruption de l’apport sanguin, qui survient habituellement en raison du blocage complet d’une artère coronaire (une des artères assurant l’irrigation sanguine du muscle cardiaque). Quant à elle, la mort du tissu cardiaque provoque des douleurs à la poitrine et une instabilité de la conduction électrique dans le tissu musculaire cardiaque. On parle aussi d’infarctus du myocarde (IM).

D

Diabète

Lorsqu’il est utilisé seul, ce terme fait référence au diabète sucré, un groupe de maladies métaboliques qui se caractérisent par une glycémie élevée, conséquence d’une anomalie du mécanisme de production et/ou de l’action de l’insuline. Il se présente sous deux formes principales : le diabète de type I (insulinodépendant) et le diabète de type II (non insulinodépendant).

E

Électrocardiogramme (ECG)

Enregistrement de l’activité électrique du coeur. Il s’agit d’une intervention simple et non effractive, au cours de laquelle des électrodes placées sur la peau au niveau de la poitrine sont reliées à une machine qui enregistre l’activité électrique du coeur. Cette intervention est utilisée, par exemple, pour le diagnostic initial d’une crise cardiaque, dans le cadre d’une approche combinée comprenant l’évaluation de symptômes cliniques et des modifications caractéristiques de l’ECG; l’examen par ECG permet de détecter les zones d’ischémie dans le muscle cardiaque (muscle privé d’oxygène) et/ou de tissu mort au niveau du coeur.

Endartériectomie carotidienne

Intervention chirurgicale visant à nettoyer l’artère carotide des matériaux qui l’obstruent. L’artère carotide est une artère principale située dans le cou et qui assure l’approvisionnement sanguin du cerveau. L’objectif de cette intervention est de rétablir la circulation sanguine vers le cerveau et ainsi éviter un accident vasculaire cérébral.

Épreuve de stress

Tout type d’examen d’évaluation des fonctions et de la santé cardiovasculaires effectué dans des conditions de stress, habituellement dans le cadre d’une épreuve d’effort. Parfois, on utilise une autre source de stress, comme la stimulation auriculaire (régulation des battements cardiaques à l’aide d’une électrode insérée dans l’oreillette du coeur) ou des médicaments particuliers. Lors d’une épreuve cardiaque de stress à l’effort, le patient marche sur un tapis roulant selon un protocole normalisé au cours duquel la vitesse et la pente du tapis roulant sont augmentées progressivement (habituellement à des intervalles de trois minutes). Pendant l’épreuve d’effort, on surveille constamment l’électrocardiogramme (ECG) du patient, sa fréquence cardiaque, son rythme cardiaque et sa tension artérielle. Si lors de l’épreuve d’effort, le blocage d’une artère coronaire entraîne une diminution du débit sanguin dans une partie du coeur, on pourrait observer des changements de l’ECG, de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle.

Événement cardiaque

La définition précise d’un événement cardiaque est variable, mais le terme fait référence à un événement associé au système cardiovasculaire, comme une crise cardiaque (infarctus du myocarde).

Exercices (modérés)

Activités physiques d’intensité modérée, pouvant augmenter légèrement la fréquence cardiaque ou respiratoire, comme râteler des feuilles mortes, tondre la pelouse ou effectuer des travaux de nettoyage lourds.

Exercices (vigoureux)

Activités physiques d’intensité élevée causant une sudation abondante ou une forte augmentation de la fréquence respiratoire ou cardiaque pendant au moins 10 minutes. La course à pied, la natation, les cours d’aérobie ou le cyclisme à grande vitesse sont des exemples d’activités physiques vigoureuses.

F

FA

(abréviation de « fibrillation auriculaire ») Il s’agit d’une anomalie du rythme cardiaque au cours de laquelle le battement des deux cavités supérieures du coeur (oreillettes) n’est pas synchronisé avec celui des cavités inférieures (ventricules). Parfois, elle favorise la formation de caillots qui peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et causer un accident vasculaire cérébral.

Facteur de risque

Élément qui augmente le risque chez une personne d’avoir une maladie.

G

Gras polyinsaturé

Lipides formés d’acides gras polyinsaturés, provenant des molécules de gras et d’huiles d’origine animale et végétale. Contrairement aux gras saturés, les gras polyinsaturés sont considérés comme étant de bons gras, car ils font baisser le cholestérol.

H

Hémorragie gastro-intestinale

Hémorragie survenant dans le tube digestif, qui comprend l’estomac et les intestins.

Hypertension

Une autre façon de désigner la tension artérielle élevée.

I

Indice de masse corporelle (IMC)

Indice servant à établir le rapport entre le poids et la taille d’une personne. Voyez si votre IMC se situe dans la normale.

Infarctus du myocarde (IM)

Terme médical pour désigner une crise cardiaque. Ce terme décrit les changements qui surviennent dans le muscle cardiaque (myocarde) lorsque celui-ci est subitement privé de son apport en sang. La principale conséquence de cet état est la nécrose (mort) du tissu myocardique.

Inhibiteur de l’agrégation plaquettaire

Médicament ou traitement utilisés pour empêcher ou entraver la formation de caillots de sang dans les vaisseaux sanguins.

Insuffisance cardiaque congestive

Incapacité du coeur à pomper le sang aussi efficacement qu’il le devrait. Dans ce cas, le coeur n’arrive plus à pomper suffisamment de sang vers les autres organes du corps, comme le cerveau, le foie et les reins. Les symptômes peuvent comprendre l’essoufflement, l’accumulation de liquide dans les jambes et les pieds ainsi que l’inflammation et l’augmentation du volume du coeur.

L

Lipoprotéine de basse densité (LDL)

Substance s’apparentant aux lipides et qui transporte le cholestérol du foie vers les autres tissus de l’organisme. Les LDL sont aussi appelées « mauvais cholestérol »; des taux élevés de LDL sont associés à une augmentation du risque de maladie coronarienne.

Lipoprotéine de haute densité (HDL)

Substance s’apparentant aux lipides et qui contribue au recyclage ou à l’élimination du cholestérol LDL de l’organisme en le transportant vers le foie. Les HDL sont aussi appelées « bon cholestérol »; plus le taux de cholestérol HDL est élevé, plus le risque de maladie coronarienne diminue.

Lipoprotéine de très basse densité (VLDL)

Substance libérée par le foie et qui sert au transport des lipides, particulièrement des triglycérides, vers les tissus de l’organisme. Les VLDL sont connus sous le nom de « mauvais cholestérol »; des concentrations élevées de LDL sont associées à une augmentation du risque de maladie coronarienne.

M

Maladie coronarienne

Maladie qui débute lorsque des dépôts de cholestérol solide (plaques) se déposent à l’intérieur d’une artère coronaire. Si une plaque se détache, un caillot peut se former et bloquer la circulation sanguine dans le muscle cardiaque. S’ensuivent des signes et symptômes de la maladie coronarienne, comme une douleur à la poitrine (angine), une crise cardiaque ou une mort subite en raison d’une perturbation fatale du rythme cardiaque. On parle aussi de coronaropathie.

Myocardiopathie hypertrophique

Hypertrophie ou épaississement des parois des ventricules du coeur, qui peut empêcher le sang d’entrer et de sortir efficacement du coeur.

Myocardite

Maladie caractérisée par une inflammation et une altération du muscle cardiaque, en raison de différentes causes, comme les infections virales, les toxines présentes dans l’environnement, les maladies auto-immunes ou les réactions aux médicaments.

O

Obésité

État d’une personne dont le poids se situe bien au-dessus des valeurs normales. Définie autrefois par un poids 20 % supérieur au poids idéal (selon la taille, l’âge, le sexe et le type physique d’une personne), l’obésité est maintenant définie plus précisément par Santé Canada comme une valeur de l’indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus. L’obésité augmente le risque de plusieurs maladies, y compris le diabète, l’hypertension, un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque et l’insuffisance cardiaque congestive.

Obésité morbide

État caractérisé par un indice de masse corporelle de 40 % ou plus. (voir aussi Obésité)

P

Plaque

Terme servant à désigner les cellules mortes, les débris cellulaires, les acides gras, le cholestérol et le calcium qui s’accumulent dans les parois des vaisseaux sanguins, ce qui réduit le débit sanguin.

Plaquettes

Éléments du sang responsables de la coagulation. Ces éléments sont aussi appelés « thrombocytes ».

Pontage aortocoronarien (PAC)

Intervention chirurgicale qui consiste à détourner la circulation sanguine d’une plaque bloquant une artère coronaire, en utilisant une partie de veine ou d’artère en guise de greffon. L’intervention permet d’augmenter la circulation sanguine afin d’apporter l’oxygène et les éléments nutritifs nécessaires au muscle cardiaque.

Prostaglandines

Substances produites par l’organisme et dont la fonction, entre autres choses, est de rendre les plaquettes collantes et de faire ressentir la douleur.p>

Protéine C-réactive (CRP)

Protéine plasmatique dont la concentration augmente en présence d’une inflammation causée par certaines maladies, dont la maladie coronarienne.

S

Stimulateur cardiaque

Petit dispositif installé dans la poitrine ou l’abdomen, utilisant des impulsions électriques de faible intensité pour établir une fréquence et un rythme cardiaques normaux.

Stress

Forces du monde extérieur qui affectent l’individu. Le stress déclenche la production de puissants agents neurochimiques et des hormones qui préparent l’individu à agir. C’est ce qu’on appelle la « réaction de fuite ou de lutte ».

T

Tension artérielle

Pression exercée par le sang sur la paroi des artères et qui est produite principalement par la contraction du muscle cardiaque.

Tension artérielle (diastolique)

La tension artérielle diastolique correspond à la valeur du bas lorsque vous mesurez votre tension artérielle. Il s’agit du nombre le moins élevé des deux mesures. Elle indique la pression dans les artères lorsque le coeur est au repos (entre chacun des battements) et qu’il se remplit de sang.

Tension artérielle (systolique)

La tension artérielle systolique correspond à la valeur du haut lorsque vous mesurez votre tension artérielle, c’est-à-dire au plus élevé des deux nombres. Elle indique la pression dans les artères lorsque le coeur se contracte (chaque fois qu’il bat).

Tension artérielle élevée

On parle de tension artérielle élevée lorsque la tension artérielle mesurée atteint régulièrement des valeurs supérieures à 140 sur 90 mm Hg – soit une tension artérielle systolique supérieure à 140 et une tension artérielle diastolique supérieure à 90. Elle est aussi connue sous le nom d’hypertension.

Thrombose veineuse profonde (TVP)

Caillot sanguin formé dans les vaisseaux veineux profonds de l’organisme (habituellement dans les jambes ou les hanches), et qui peut se déloger et se déplacer jusque dans les poumons ou autres parties du corps.

Triglycérides

Types de lipides qui se trouvent dans votre sang. Les triglycérides viennent des aliments que nous consommons et sont aussi produits naturellement par l’organisme.